L’apport de la tomographie par imagerie X – partie 3 : examen d'oeuvres d'art en criminalistique

L’apport de la tomographie par imagerie X – partie 3 : examen d'oeuvres d'art en criminalistique

Comment examiner l'intérieur d'une oeuvre d'art de manière précise et non invasive ?

Une des solutions est l'examen par tomographie à Rayons X (principe d'examen analogue au scanner):

- Mise en évidence de la structure interne

- Etudes des dommages, des zones de restaurations

- Artifices de montage

Les oeuvres en bois et sur bois sont particulièrement propices à cet examen et les atteintes xylophages sont facilement visible. Leur examen par tomographie à rayon X permet entre autres de detecter:

- Une imitation de l'atteinte du bois (vermoulu)

- Utilisation d'un support ancien rebouché ou repeint.

Les données vidéo et images hautes resolution permettent une exploitation simplifiée et permet au spécialiste scientifique de travailler sur des données fiables.

  • Cette technique est donc particulièrement intéressante par exemple pour l’étude de faux artistiques.

Images radiographies ou en 3D sur une zone localisée ou sur un plus grand périmètre.

 
 
Illustration:
Violaine de Villemereuil - étude de repeint sur une planche de bois ancienne, étude d'attaques xylophages
INSPECTION OF A MEDIEVAL WOOD SCULPTURE USING COMPUTER TOMOGRAPHY, June 2016, DOI: 10.5194/isprsarchives-XLI-B5-287-2016

 

 

Vous souhaitez obtenir un renseignement ou un devis ?

Contactez-nous