Analyse isotopique du plomb

Analyse isotopique du plomb

Cette technique est utilisée en science criminalistique (expertise judiciaire), en archéologie et en analyse d’objets d’art pour comparaison et datation.

Le principe : le plomb est présent dans la nature avec une combinaison de 4 isotopes stables : 204Pb, 206Pb, 207Pb, and 208Pb de masses différentes.

Cette analyse permet par exemple d’identifier les sources du plomb utilisées pour la fabrication du pigment de blanc de plomb (céruse).

Nous comparons le résultat des ratios de l’analyse de l’échantillon prélevé sur notre œuvre « douteuse » avec des échantillons de référence de blanc de plomb de ladite période et de ladite localisation.

Une différence significative permet d’exclure une provenance compatible avec l’époque attribuée.

Cette technique implique de bien s'assurer du bon déroulé de l’étape du prélèvement et de préparation de l'échantillon qui sont cruciales.

La méthodologie appliquée est donc aussi primordiale: il faut s'assurer que l'exploitation des résultats est pertinente par comparaison en base de données ou sur des réferences fiables.

Vous souhaitez obtenir un renseignement ou un devis ?

Contactez-nous